UNICEF
APPEL D’OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D’UN BUREAU D’ETUDES/CABINET POUR LA COLLECTE DE DONNEES QUANTITATIVES ET QUALITATIVES DANS LE CADRE DE LA RECHERCHE DATA MUST SPEAK SUR LES ECOLES MODELES POSITIVES Grant support-call for proposal

Reference: LRFQ-2021-9172513
Beneficiary countries: Togo
Published on: 27-Dec-2021
Deadline on: 14-Jan-2022 17:00 (GMT 0.00) Western Europe Time, London, Lisbon, Casablanca

Description

1. Contexte et justification: L’initiative Data Must Speak Depuis 2014, le Ministère des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat (MEPSTA) met en oeuvre l'initiative Data Must Speak (DMS). Cette initiative, dont l'objectif principal est de renforcer la prise de décision fondée sur des données probantes à tous les niveaux du ministère et d'avoir un impact positif sur les résultats d'apprentissage au niveau des écoles, a conduit à plusieurs améliorations de la disponibilité et de l'utilisation de données essentielles sur l'éducation à différents niveaux du système. À ce jour, le MEPSTA a créé et généré automatiquement des tableaux de bord d'écoles et des inspections en utilisant les données du Système d’Information Statistique (SIGE) et ceux-ci ont été distribués dans la majorité des écoles du pays. En outre, le ministère a également entrepris le renforcement des capacités à des niveaux critiques, notamment l'équipe SIGE au niveau national et les agents de planification au niveau des régions et des inspections afin d'assurer le renforcement continu de l'utilisation des données. Plus récemment, l'initiative travaille également sur la reconceptualisation des tableaux de bord communauté qui seront plus facilement compréhensibles pour les comités de gestion et les communautés au niveau école. Aligné sur son plan sectoriel de l'éducation (2020-2030), le MEPSTA vise à améliorer la qualité de l'éducation en ciblant spécifiquement l'amélioration des résultats d'apprentissage par une meilleure direction, supervision et responsabilité à tous les niveaux ainsi qu'en améliorant l’efficacité du système éducatif. Pour contribuer à la réalisation de cet objectif, le MEPSTA et les parties prenantes souhaitent renforcer la production de données probantes afin d'éclairer l'élaboration et la mise en oeuvre de ces politiques. Finalement, l’initiative DMS est aussi alignée avec le récent « Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation de base » notamment à sa composante 1 « Amélioration de la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage » et à sa composante 3 « Renforcement de la gestion et de la résilience du système ». La recherche Data Must Speak Conformément aux objectifs du MEPSTA de produire des preuves plus solides pour améliorer la qualité de l’éducation et celle des résultats d’apprentissage, l'initiative Data Must Speak (DMS) lance une recherche contextualisée qui étudie les écoles qui fonctionnent mieux que d’autres (i.e. écoles modèles positives qui obtiennent de meilleurs résultats en termes d'apprentissage, de genre et d'équité que d'autres écoles qui oeuvrent dans des contextes similaires et avec des ressources équivalentes) et analyse les principaux facteurs qu'elles ont en commun. Cette analyse vise à identifier les facteurs de réussite dans ces écoles qui leur permettent d'obtenir de meilleurs résultats en examinant les pratiques et les comportements au niveau de l'école (gestion et approches pédagogiques) ou en relation avec la communauté (participation des parents et de la communauté) et avec l’inspection. Sur la base de ces résultats, la recherche produira également des recommandations pratiques sur la manière d'encourager et de mettre à l'échelle ces pratiques et comportements modèles positifs dans les écoles les moins performantes du pays.
8
Pour mener cette recherche DMS, qui est cocréée et co-réalisée au Togo avec le MEPSTA, un groupe de travail technique a été mis en place. Le groupe de travail est composé d’une équipe multidisciplinaire et interdisciplinaire, dirigée par le MEPSTA avec le soutien étroit du bureau pays UNICEF au Togo et du bureau de recherche UNICEF, comprenant des chercheurs et des praticiens Togolais. En juillet 2021 une première mission s’est déroulée à Lomé pour commencer les étapes 1 et 2 de la recherche, c'est-à-dire l'analyse des bases de données administratives existantes pour identifier les écoles modèles positives et leurs contextes. Une deuxième mission s’est déroulée en décembre 2021 pour présenter les résultats des deux premières étapes et préparer la troisième étape sur la collecte des données quantitatives et qualitatives dans les écoles modèles positives et dans un groupe d’écoles témoins. Pour effectuer cette collecte de données, le ministère a besoin des services d’un cabinet. L’objet de la présente mission est d’appuyer le MEPSTA dans la collecte des données quantitatives (lot 1) et qualitatives (lot 2) dans le cadre de l’étape 3 de la recherche Data Must Speak.